Myriam Pailler
Sophrologue Relaxologue à Bordeaux

Une amie me demandait la différence entre la PNL et la sophrologie.

C'est vrai que la PNL et la sophrologie nous permettent toutes deux de contacter l'inconscient, cette partie submergée de notre conscience, riche en ressources et en potentiels.

Il existe cependant une différence importante dans l'utilisation de l'une comme de l'autre et cette différence porte sur le chemin que nous voulons suivre.

Si je veux me défaire d'une peur ou d'un traumatisme, me préparer à une  échéance particulière, corriger une petite manie désagréable, si mon objectif est très précis et limité dans le temps c'est avec la PNL que je vais travailler. En effet , la PNL m'offre de nombreux outils pouvant me permettre de mettre très rapidement en place une stratégie de réussite.

Par contre si je me trouve confronté à une situation difficile, perturbante, engendrant du stress, des sentiments négatifs, voire des formes de somatisation chroniques, je vais devoir me tourner vers la sophrologie.

La sophrologie va me permettre de renforcer mes structures internes, de clarifier mes ressentis, de mettre en lumière des aspects de moi dont je n'étais pas conscient jusqu'alors. Cette conscience nouvelle de ce qui se joue de moi dans cette situation va m'amener à faire de nouveaux choix, à créer de nouvelles perspectives, à agir autrement.

C'est pourquoi on dit que la sophrologie est l'étude de la conscience. On peut la comparer grossièrement à une sorte de gymnastique de la conscience nous permettant d'être de plus en plus capables, voire agiles à  rejoindre de façon sécure nos profondeurs afin de contacter avec facilité les immenses richesses dont est doté notre inconscient.  Le développement de notre intuition ou de notre capacité à lâcher prise et à se détendre même en situation de crise, font partie de ce processus de libération intérieure.. Cette gymnastique nous dote avec le temps d'une forme de souplesse et de fermeté intérieure qui nous permettent de mieux encaisser les événements difficiles.

En sophrologie, on apprends dès le début à repérer ses appuis internes : la présence de son corps , le rythme de sa respiration, ses pensées et ses émotions.

L'entraînement à la relaxation et à la sophrologie peuvent aussi aider les autres disciplines dans lesquelles on développera davantage de présence à soi et à  l'autre, une capacité d'écoute bien meilleure, une juste distance vis à vis de la personne accompagnée, une position d'observation vis à vis de ce qui nous touche et nous implique plus directement durant le processus d'accompagnement.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.